Comprendre vos remboursements

quelques exemples pour y voir clair

Entre la base de remboursement de la Sécurité Sociale (BR) et le taux de remboursement de la Sécurité Sociale (TR) qui dépendent tous les deux d’une classification des actes médicaux, il est difficile de savoir exactement de quelle somme votre dépense sera allégée à moins de connaître dans le détail la totalité de la nomenclature ! Ceci est également vrai pour les médicaments dont le remboursement est lié à la catégorie à laquelle ils appartiennent (Vignettes blanches, bleues ou oranges). Pour ce qui concerne les remboursements complémentaires effectués par les mutuelles, les choses deviennent encore un peu plus compliquée d'autant que, la plupart du temps, leurs engagements s'expriment en pourcentage du remboursement de la Sécurité Sociale. Ceci peut donner au final des résultats plus ou moins favorables (RC). Par exemple, pour le remboursement d'actes très bien couverts par la Sécurité Sociale (Consultation généraliste secteur 1), une complémentaire santé à 100% vous permettra de couvrir la quasi-totalité des frais engagés. Les différences se manifestent en revanche pour les actes moyennement ou mal couverts par la Sécurité Sociale ou en cas de dépassement d’honoraires. Les autres exemples vous permettront de mieux comprendre à quel niveau de remboursement aboutissent l'application des pourcentages : 100%, 150%, 200% (exemple 2, exemple 3 et suivants).